Mon enfant a un fort caractère, il ne cesse de s’emporter, comment lui apprendre à se contrôler

Dès que vous lui refusez un jouet dans un magasin, un yaourt au chocolat, ou que vous lui dites que maintenant, il est temps d’aller se coucher, votre bébé/enfant pique une colère et c’est de pire en pire avec le temps, comment réagir face à ces réactions parfois violentes…

Si certaines mamans regorgent d’astuces pour éviter de dire non à leur enfant, de peur quil ne soit frustré, sachez qu’il est essentiel pour son équilibre, de lui imposer des limites.

Lorsque vous dites « NON » à votre enfant, vous déterminez les limites à ne pas dépasser et c’est tant mieux, car votre enfant a besoin de repères tout au long de sa vie, même si parfois elles sont difficiles à accepter et qu’il manifeste pour cela de la violence comme des hurlements, des coups de pieds et autres….

Dès le début, soyez ferme, si vous avez décidé qu’un lieu est dangereux pour lui, qu’un objet est trop fragile pour ses petites mains inexpérimentées, ou que le yaourt que vous lui proposez pour le dîner est plus approprié et meilleur qu’une barre de chocolat !

Et tenez-en vous-là !

Car si vous cédez devant son insistance, il finira par se dire, aussi jeune soit-il, que finalement, les règles ce n’est pas pour lui, et qu’avec un peu d’astuces il arrivera toujours à ses fins.

Campez sur vos positions devant votre enfant, et s’il résiste malgré tout, en faisant une énorme colère, expliquez-lui, calmement la raison de votre choix, en vous agenouillant à sa hauteur (pour qu’il ne se sente pas inférieur ou rabaissé)….

Si malgré vos explications, il persiste dans sa colère, n’hésitez pas à lui signifier le coin, toujours le même si possible. Et sachez que le temps passé au coin est calculé en fonction de son âge… 2 ans = 2 mn, 3 ans = 3 mn.

Si malgré tous vos efforts, il continue à protester en hurlant et en tapant des pieds, vous pouvez toujours lui proposer d’aller se « défouler » en hurlant dans sa chambre, tout en prenant bien soin de fermer sa porte, et en lui proposant de sortir de sa chambre et de revenir vers vous, que lorsque sa colère sera passée.

En effet, si certains enfants ressentent le besoin d’extérioriser en hurlant leur mécontentement, mieux vaut leur proposer de se « libérer », mais plutôt dans un espace confiné comme leur chambre, plutôt que de faire supporter à toute la famille leurs hurlements intempestifs.

Et rappelez-vous qu’il est important d’expliquer à son enfant, lorsque celui-ci n’est pas du même avis que vous, le pourquoi et le comment de votre décision. Parfois et pour certains caractères « un peu plus dociles », une simple explication suffit.

Avec le temps, vous verrez, les colères diminueront car votre enfant apprendra à respecter les règles que vous lui imposez pour son bien et sa sécurité.

Enfin, pour certains parents et enfants, le système de récompense peut s’avérer être intéressant, mais évitez les récompenses type jouets ou autres.

Si vous êtes obligé d’aller faire les courses avec votre enfant au Supermarché par exemple, proposez-lui en échange d’un enfant « sage comme une image » et avant de rentrer dans le magasin, une récompense, genre, un jus de fruit, un bonbon ou autre. Et si celui-ci a été sage, alors il aura ce que vous lui avez promis. Idem pour vous rendre chez le médecin, aller se coucher, déjeuner sagement au restaurant avec Papa, Maman, etc….

Bon courage et rappelez-vous, la vie en société pour un tout-petit c’est l’apprentissage au quotidien des règles et du respect des autres, même longtemps après son entrée à l’école.

About the Author

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: